mercredi 4 janvier 2017

PELIKAM : C'est toujours important de rappeler les bonnes choses ^^

Salut les gens !

Vous avez remarqué? On entre maintenant dans une période de communication ^^
J'ai cherché dans le moteur de recherche de ce blog, et je n'ai qu'un seul article qui parle de Pelikam*. Apparemment, je n'ai jamais remercié mes généreux donateurs et ça, c'est très moche. 

Pour mémoire, Pelikam était une plateforme de crowdfunding créée par le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne et qui permettait à chacun de trouver les financements de ses projets. Je dis "était" car ce site web n'existe plus aujourd'hui (dommage, j'aurais pu me faire financer mon second voyage aux States. Ou au Japon... Ou sur l'île d'Oléron...). 

Je n'ai pas atteint les 6500€ de budget initialement prévus, mais j'ai quand même gagné dans les 350€ en tout. Le reste, je l'ai financé avec l'argent de la vente de ma maison (le divorce, ça a du bon, finalement... #TrouveUnTrucPositifATaVDM)

Donc les 14 personnes qui ont eu la gentillesse de participer à mon Pélikam sont (dans l'ordre) :

David Castéra
Maïté Uriarte
Jean-Pierre Etchegoyhen
Hervé Goillart
Floris Ausems
Caroline Herrera
Sophie Massiera
Patricia Robin-Jacquot
Pette Etcheverry
Patricia Courtois
Michel Lalanne
Aurore Reynaud
Frédérique Appert-Collin
et Laurence Marpaux

Voilà les amis, vous ne devriez plus avoir à attendre trop longtemps pour recevoir votre exemplaire dédicacé. Merci encore pour votre soutien.

Sinon, puisque je suis censé faire une page de remerciements, je tenais à mentionner les personnes suivantes :
- John et Gail Boggs, Jason Miller, Valerie Stafford et tous les autres américains de Concrete WA qui m'ont accueilli durant l'été 2013,
- Mathieu Larregain et Thomas Ponté pour la relecture au fil de l'eau (il y en aura d'autres par la suite),
- Toute l'équipe d'Astobelarra qui me soutient (Marjorie, Laurent, Caroline, Isa...),
- Carla, Louis, Jodie et Alizée qui me supportent malgré mes trop nombreux excès quotidiens,
- Mario (et Maria) qui m'aide à reconstruire ma maison, où j'ai écrit les 5 ou 6 derniers chapitres du tome 2,
- Mes autres collègues de boulot chez Immersive Lab et Tookets (ceux que je n'ai pas déjà cités) qui sont souvent source d'inspiration sans le savoir : Simon, Henri, Yannick, Franck, Romain, Clément, Cécile, Steph, Nicolas...
- Mes amis Facebook (anciens de SL) qui publient toujours des trucs intéressants et utiles (pour L'infection) comme Yann Minh, Ryou, Sigrid, Fredylajoie, Eve Kazan...
- Mes chats Tick et Tak, qui sont une grande source d'affection (et de stress),
J'en oublie sûrement plein et j'en suis désolé. Je rectifierai au fur et à mesure, promis ^^

*Edit 05/01/16 : Ah ben si, j'avais même déjà fait un article de remerciement, en fait... Je radote...

mardi 3 janvier 2017

Voilà... C'est fini !

Eh voilà les petits amis : c'est terminé, depuis aujourd'hui 17h10.
Il aura fallu 5 ans pour achever ce tome 2. Bon, j'ai des circonstances atténuantes : un divorce (et tout ce qu'il y a de chienlit qui en découle) est passé par là. Ensuite, il a fallu que je me reconstruise, parce que oui, on ne sort pas indemne de vingt ans de désillusion. 
Mais aujourd'hui, ça y est. Je me sens... "Libéré, délivré..." (Là, je parle du livre). 
Je n'ai jamais douté de ma capacité à le terminer (ni à finir le futur T3), mais maintenant que c'est enfin fini, ça fait vraiment un poids en moins sur l'arrière du crâne. 
Bref, je ne pouvais pas ne pas vous faire voir l'état des lieux, pour le fun: 

Chapitre 0 : Précédemment, dans L'infection...
Chapitre 1 : Phoenix (écrit)
Chapitre 2 : De Charybde en Scylla (écrit)
Chapitre 3 : Le dormeur doit se réveiller (écrit)
Chapitre 4 : Sauvez Wall Street (écrit)
Chapitre 5 : Tout vient à point... (écrit)
Chapitre 6 : Natalie (écrit)
Chapitre 7 : La chasse (écrit)
Chapitre 8 : Baker Lake (écrit)
Chapitre 9 : Les eaux noires (écrit)
Chapitre 10 : Buffet froid (écrit)
Chapitre 11 : ...à qui sait attendre (écrit)
Chapitre 12 : L'antivirus X (écrit)
Chapitre 13 : Plan de bataille (écrit)
Chapitre 14 : Un bon tiens... (écrit)
Chapitre 15 : Beltzane (écrit)
Chapitre 16 : 47.509172, -121.843366. (écrit)
Chapitre 17 : ...vaut mieux que deux tu l'auras (écrit)
Chapitre 18 : Cry Baby (écrit)
Chapitre 19 : President's cut (écrit)
Chapitre 20 : Armageddon (écrit)
Epilogue : Back-up (écrit)

Il ne me reste plus qu'à relire, faire relire, corriger, ajouter et/ou supprimer du contenu si nécessaire. Il faut que je trouve des titres pour mes 4 parties (ça ne devrait pas prendre trop de temps) et que je fasse la partie des remerciements ainsi que le lexique. 
A ce propos, je tiens à vous rassurer : le lexique n'aura rien à voir avec le livre précédent. On apprend de ses erreurs, parait-il. Moi j'essaye. Donc du coup, exit le vocabulaire spécifique à Second Life. D'ailleurs, pour ceux qui auraient peur, je ne parle quasiment plus de SL dans Pandémie. A peine y fais-je allusion. 

J'ai pas mal galéré avec le dernier chapitre. Le temps que je trouve la formule, que je trouve le fil conducteur des idées que j'avais en vrac dans ma tête... ça a été assez compliqué et ça a nécessité un délai supplémentaire. Mais là, à jeun et lucide, je suis assez content du résultat. On va bien voir ce que ça va donner à la relecture. Je vais sûrement osciller entre fierté exagérée et déprime exacerbée en relisant mes chapitres, mais bon. Ce coup-ci, je ne pourrai pas dire que je ne savais pas ce qui m'attend. 

A bientôt pour de nouvelles aventures!
EHB.



lundi 17 octobre 2016

Mr Robot : la série qui raconte l'histoire d'un hacker siphonné...

Je viens de découvrir l'existence de la série "Mr Robot", racontant l'histoire d'Elliot Alderson, un informaticien no-life qui travaille de jour dans une entreprise spécialisée dans la sécurité informatique, et s'attaque au crime la nuit, en tant que hacker complètement siphonné. 
Un jour, il est contacté par un certain Mr Robot, qui lui propose d'arrêter de gâcher ses compétences en traquant des pédophiles pour intégrer une équipe de gens comme lui, dans le but de faire tomber l'une des plus grosses multinationales du monde (E-Corp) et donc de sauver le monde de sa perte inéluctable. 
Au fil des épisodes, on apprend à mieux connaître Elliot et ses troubles psy, qu'il tente vainement de masquer en usant de substances illicites diverses. Et qui dit drogue, dit addiction, dealer, etc... 
Les plans ne se déroulent donc pas exactement comme prévu et Elliot s'enfonce peu à peu dans sa psychose, si bien qu'on ne sait plus très bien ce qui est vrai de ce qui est le fruit de son délire paranoïaque. Et cela se vérifie dans la saison 2, qui s'enfonce encore plus profondément dans la psyché du héros, mais aussi dans l'âme de personnages secondaires, eux aussi touchés par les changements initiés par Mr Robot et sa clique. 

Vous l'aurez compris, cette série est essentiellement psychologique, très tourmentée et néanmoins passionnante. Je ne dirais pas que je l'ai trouvée aussi bonne que Breaking Bad (à mon avis, rien n'égale les tribulations de Walter White à ce jour) mais disons qu'elle résonne en écho à une part "révolutionnaire" (mais frustrée) de mon propre cerveau. Sans oublier que le milieu des geeks givrés m'a toujours attiré. Je trouve l'histoire relativement réaliste et très bien ficelée et l'interprétation des personnages (par Rami Malek, Christian Slater, Portia Doubleday et Carly Chaikin) plutôt réussie. Pas pour rien qu'elle a reçu une flopée de récompenses cette année (dont des Golden Globes et un Emmy Award)
Oui, elle résonne dans ma tête car moi aussi, chaque jour qui passe, je rêve de faire sauter le système dans lequel nous sommes tous désespérément englués, le tout en faisant le moins de victimes possibles, évidemment. Moi aussi je voudrais faire tomber les puissants : la bourse, les lobbies, les politiques et toute cette vaine pourriture. Mais ça reste un fantasme inassouvi. Alors le meilleur moyen que j'aie pu trouver pour lui donner corps, à ce rêve, c'est de créer Beau Smart

Beau Smart, lui, nettoiera ce monde de merde par le vide. Du moins c'est bien parti pour...

vendredi 5 août 2016

L'infection T2 : Pandémie. Un petit teaser en attendant le texte intégral ^^

Siège social de Toshiba
Journal Asahi Shinbun - Tokyo
Toshiba Corporation victime d'un accident industriel majeur


Un accident industriel troublant a eu lieu hier au soir au dernière étage du siège social de la Toshiba Corporation, dont une partie a été soufflée par une terrible explosion, faisant 36 victimes. Le professeur Kaneda Yamazaki, directeur de la branche robotique de la firme recevait en fin de journée une classe d'une trentaine d'élèves du Lycée Technologique International de Tokyo, venus assister à de nouvelles démonstrations de l'androïde Aiko Chihira, fleuron de l'intelligence artificielle japonaise. D'après les enregistrements vidéo effectués par les caméras de sécurité, il semblerait que le robot ait été comme "pris de folie" au bout d'une demi-heure de manipulations et après une ultime question posée par son créateur. Les images des caméras montrent la machine saisissant subitement le professeur Yamazaki par la veste et le pantalon et le projetant à travers l'une des fenêtres de la salle.
Suite à cette attaque, les étudiants en proie à la panique et à la sidération n'ont pas pu évacuer les lieux à temps avant que le robot n'explose, quelques secondes plus tard. Ceux d'entre eux qui n'ont pas été mortellement blessés par la déflagration violente, vraisemblablement due à une surchauffe des batteries au lithium du robot, ont péri asphyxiés par les vapeurs toxiques émanant de la machine en combustion. Le scientifique n'a quant à lui pas survécu à sa chute de ce bâtiment de 40 étages, situé dans l'arrondissement de Minato-Ku. 

Un nouveau coup dur pour le Japon

Aiko Chihira
Selon Tetsuo Nakagawa, le responsable de la sécurité du géant de l'électronique et de l'informatique, les extracteurs de fumée de l'étage ainsi que les alarmes incendie n'ont pas fonctionné correctement, tandis que, pour une raison encore inconnue, les portes coupe-feu de la salle de réception se sont bloquées pendant l'intégralité de l'incident. L'enquête diligentée par la division des catastrophes du département de la police métropolitaine de Tokyo, déjà en charge de l'attentat à la bourse qui avait rasé le quartier de Kabutochō il y a trois mois, permettra de déterminer si cette nouvelle tragédie est bien un accident technologique dû à une négligence humaine ou à un acte de sabotage volontaire, et surtout si les deux événements ont un lien entre eux ou s'il s'agit seulement d'une coïncidence. 
Toutefois, ce second terrible accident dans le pays, inexpliqué à l'heure où nous rédigeons cette information, n'est pas sans résonance avec d'autres événements internationaux et pose un certain nombre de questions éthiques et sociétales concernant l'émergence des nouvelles technologies et leur envahissement de nos vies, un peu plus chaque jour. Un certain nombre de groupes écologistes radicaux - avec à leur tête les activistes notoires de "Sakura" - se sont saisies du dossier et exercent des pressions auprès des politiques qui ne peuvent plus ignorer les faits et seront, tôt ou tard, obligés de prendre des décisions impopulaires mais qui s'imposent.

(PS : merci à Ryou Yiyuan pour les précisions)

jeudi 23 juin 2016

Il en faut, parfois, une capacité d'autodérision...


Quand tu te retrouves à vendre ton bouquin en soldes, un roman que tu as mis presque quatre ans à écrire, qui a exigé un paquet de sacrifices, ben on peut dire que ta fierté en prend un sacré coup. 

A moins de faire comme moi et de s'en foutre royalement. 

Comprenez-moi : je ne m'en fous pas, évidemment. Bien sûr que j'ai un petit pincement au cœur. Mais je me dis en même temps que 9€ au lieu de 16, c'est un mal pour un bien. Je pense que ce prix réduit va permettre de mettre le livre à la portée de tout un tas de nouveaux lecteurs. Ceux qui n'ont pas eu la possibilité de dépenser cette somme lors de sa sortie en 2012 ; ceux qui étaient trop jeunes à l'époque... Et tous ceux qui vont entendre parler de la sortie du Tome 2 et qui n'auraient pas lu le premier.

Il faut savoir se remettre à sa place de temps en temps. Je ne suis pas et ne serai jamais un Stephen King. Je n'ai pas son talent, sa rapidité d'exécution, son inspiration, ses millions de fans. Je ne suis pas non plus Nabilla Benatia ; que Dieu me préserve d'avoir son succès littéraire...
Je ne suis qu'un "écrivaillon de Soule", c'est comme ça. Il faut s'y faire. Et je m'y fais. En fait, c'est tout ce que je demande, car je n'ai pas trop d'ambition, dans la vie.

Je ne cherche pas à obtenir leur renommée. Je veux juste écrire des histoires divertissantes, qui me font du bien à moi, d'abord. Je veux partager avec mes lecteurs le joyeux merdier qu'il y a dans ma tête. Je veux juste voir dans les yeux des gens qui me lisent le plaisir qu'ils ont eu à suivre les pérégrinations de Beau Smart. Rien que le fait de savoir qu'ils attendent la suite, c'est grisant. 

Et ils ne devraient plus avoir long à attendre, en témoigne ce nouvel état de travail : 

Chapitre 1 : Phoenix (écrit)
Chapitre 2 : De Charybde en Scylla (écrit)
Chapitre 3 : Le dormeur doit se réveiller (écrit)
Chapitre 4 : Sauvez Wall Street (écrit)
Chapitre 5 : Tout vient à point... (écrit)
Chapitre 6 : Natalie (écrit)
Chapitre 7 : La chasse (écrit)
Chapitre 8 : Baker Lake (écrit)
Chapitre 9 : Les eaux noires (écrit)
Chapitre 10 : Buffet froid (écrit)
Chapitre 11 : ...à qui sait attendre (écrit)
Chapitre 12 : L'antivirus X (écrit)
Chapitre 13 : Plan de bataille (écrit)
Chapitre 14 : Un bon tiens... (écrit)
Chapitre 15 : Beltzane (écrit)
Chapitre 16 : 47.509172, -121.843366. (écrit)
Chapitre 17 : ...vaut mieux que deux tu l'auras (écrit)
Chapitre 18 : Cry Baby (écrit)
Chapitre 19 : Coupez ! (écrit)
Chapitre 20 : Armageddon (En cours d'écriture)
Epilogue : Sauvegarde (En cours d'écriture)

Patience... 

Sinon, pour profiter du prix réduit de mon éditeur pour "L'infection T1 Contage" et trois autres livres, c'est par là : 
http://astobelarra.fr/product.php?id_product=21

vendredi 1 avril 2016

Ou l'on reparle (viteuf) de Pandémie dans la presse... [TEASER]




Mais si, cherchez bien! Vous voyez : ça se précise! Et puisque c'est dans les journaux, c'est que c'est vrai!

Bon, allez, je me remets au boulot, moi... Pas que ça à fout'!

mercredi 16 mars 2016

L'infection T3 : Sepsis. Cherche modèle pour couverture... #SpoilerAlert


Je sais que je m'y prends un peu tôt (alors que je n'ai même pas terminé le tome 2), mais bon... Je recherche un modèle féminin pour faire la photo de la couverture de L'infection T3 : Sepsis

Alors attention : si tu es blonde à forte poitrine, ce n'est pas la peine de me contacter car tu n'es pas concernée! En effet, je cherche un profil très particulier : celui d'une petite fille souletine (faisant 10 ans maximum), brune avec les cheveux mi-longs, et les yeux clairs. (Non, je ne suis ni un curé ni un pédophile ni les deux à la fois!)
Dans l'idéal, il faudrait qu'elle puisse être capable d'avoir un regard un peu frondeur, sauvage, indomptable.

Pour le reste, eh bien... Je pense que le rough ci-contre vous en dira un peu plus sur le visuel que je compte faire.

Si vous connaissez une personne susceptible d'avoir tous les critères requis, alors vous pouvez me contacter ici.